L’histoire du club

Histoire du club

Retrouvez toute l’histoire du club depuis les débuts de l’aventure du tennis de table à Thann. Les grandes victoires, les moments difficiles, les renaissances…

La création...

 

Le 13 Novembre 1959, la « Section de Ping-Pong du Cercle Catholique de Thann a été affiliée à la Fédération Sportive de France par l’intermédiaire de l’Abbé Antoine Peter

Les pionniers ont pour nom Marc et Robert Heim, Gilbert Henninger, André Baeumler, Roland Hartmann, Francis Haubensack, les frères Pierre et Paul Murer, Roland et Gilbert Scherrer, Bernard Herrgott, J.Jacques Gerber, Bernard Lutringer.

Ils se retrouvent dans une salle exigue qui se trouvait dans l’ancienne annexe en bois du Cercle Catholique de Thann, salle où l’on ne pouvait placer, me semble-t-il, qu’une seule table, et où il fallait s’armer de patience pour avoir le droit de jouer contre le vainqueur précédent !!!

Ce sont également les premières évolutions dans le championnat AGR, secteur de Mulhouse.

La saison suivante voit débarquer quelques jeunes qui vont apprendre « sur le tas » les bases de ce sport, et rapidement venir « titiller » les « anciens ».

Ils s’appellent Norbert Hecht, Maurice Mencik, André Munch, J.Claude Brand, Robert Scherrer,J.Michel Marsot, Tristan Klethi , Christian Schwarz.

4 équipes tournent en championnat, les meilleurs joueurs commencent à être classés.

L’abbé Peter est le chauffeur dévoué d’une équipe des « jeunes » qui commence à monter en puissance !

L’achat d’une nouvelle table de compétition, chère pour les maigres finances du club, s’avère bientôt indispensable.

Les joueurs se mueront en acteurs lors de 2 mémorables séances de théâtre alsacien qui ont fait le plein du Cercle Catholique, et surtout permis au club d’acheter cette table de marque Klestone tant rêvée !

Francis Haubensack, avec un classement à « 45 », Gilbert Henninger, Paul Murer et J.Michel Marsot classés à « 50 » sont les chefs de file du club.

Jusqu’en 1968, le Ping-Pong-Club Thann obtiendra d’excellents résultats, tant individuels que par équipes , grâce surtout à l’éclosion des jeunes Marsot, Schwarz, Robert Scherrer, Klethi qui vont jouer les 1er rôles de minime à junior dans le secteur, et même le département.

Christian Schwarz aura même eu l’honneur d’être sélectionné dans l’équipe du HT Rhin junior face au Bas-Rhin, et de remporter le titre de champion départemental en double « toutes catégories », associé à André Baeumler.

Le coup d'arret, les joies et les peines

Mais la vie d’un club n’est jamais un long fleuve tranquille, et la vie professionnelle,les études, le service militaire entre autres , ainsi qu’un manque de structure dirigeante, vont faire subir au club un coup d’arrêt en 1968.

Ce dernier est mis en sommeil, et quelques joueurs vont s’exiler dans des clubs limitrophes.Cette éclipse va durer jusqu’à fin 1971

Un petit groupe de jeunes prometteurs, les frères Michel et Gérard Gless, qui font leurs premières armes dans l’arrière-salle de la B.N.P., va bientôt être rejoint par Christian Schwarz et Tristan Klethi, puis Francis Haubensack.

C’est la reprise de la compétition dans le bas de l’échelle de l’AGR, sous la présidence d’André Baeumler, et dans un nouveau local, à savoir la scène du sous-sol de l’église St Pie X.

Le club va enfiler les bons résultats comme des perles, et drainer de nouveaux et talentueux membres : Gilles Fimbel, les frères Barret, Guy Omeyer, J.Pierre Kech, Mathieu Lett, etc.

Cet effectif de qualité permettra au club d’atteindre pour la 1ère fois l’échelon régional.Le PPC Thann s’affilie également en Ligue d’Alsace de tennis de table, et joue sur les 2 tableaux.

Il a la chance de pouvoir compter sur le soutien indéfectible de Pierrot Gless, le « tonton » des frères Gless, qui assure avec brio et constance les encouragements pendant les matches, ainsi que les après matches ! Il aura le grand bonheur de voir son neveu Michel remporter un titre départemental individuel !

C’était également les temps heureux de la participation du club au marché annuel de la Ville de Thann avec un stand de restauration situé dans la cour de la BNP, avec le soutien actif de la famille Gless depuis le 1er étage !!!

Entre-temps le club avait retrouvé sa salle du cercle catholique, créé une section féminine avec, entre autres, Martine Lett, Sylvie Grunenwald, Simma, les sœurs Martin, etc.

En 1978, les 2 meilleurs joueurs du club, Michel Gless et Guy Omeyer quittent le PPC Thann pour rejoindre le club phare régional, à savoir les SREG Mulhouse qui évolue au niveau national. C’est une perte sévère pour Thann, mais ces 2 joueurs vont « éclater » dans leur nouveau club et pouvoir exprimer leurs grands talents à un autre niveau ! Des jeunes prometteurs, Alain Lefebvre, Thierry Fischer, l’arrivée du cernéen  .JJacques Beck vont essayer de compenser cette lacune.

Christian Schwarz succède à André Baeumler à la présidence du club. Un club qui d’une part va quitter définitivement les locaux de plus en plus vétustes du cercle catholique pour évoluer au cosec municipal, dans une salle partagée avec les haltérophiles, et, d’autre part, va adopter, le 8/10/79 sa dénomination actuelle, le Thann Tennis de table club.

Sur le plan sportif, l’équipe fanion composée de J.Jacques Beck, J.Luc Zawadzinski,J.Pierre Kech, Christian Barret, Thierry Fischer, Gérard Gless et Christian Schwarz accède en Régionale 2

Une équipe féminine comptant 5 éléments et entraînée par Michèle Jung-Muller, est engagée.

Dans les rangs « jeunes » un petit blond commence à poindre son nez : Frédéric Le Ber !

Dès la saison 83-84 il rejoindra l’équipe fanion, et, à titre individuel, se qualifiera pour un tour en « national » junior.

Les 15 et 16 septembre 84, le club organise son 1er tournoi populaire et 1er tournoi régional au cosec municipal.

En 1987,Thann 1 est relégué au niveau départemental

Mais une vingtaine de jeunes pousses fréquente les entraînements dispensés par Michel Gless, Christian Barret et Christian Schwarz

Parmi eux va se dégager un groupe de talent qui va s’affirmer et progresser au niveau départemental et régional. Ils ont pour nom Olivier Wilk, Patrice Jacquet, Sébastien Hoffer, Laurent Schwarz, Benoît Hecht, J.Christophe Vaufrey, Mathieu Meyer.

En 1989, le Thann TTC rejoint la régionale 3 qui se dispute par équipe de 4 joueurs

Le 9 juin de cette même année il participe aux festivités du 25è anniversaire de la section de tennis de table de nos amis allemands de Rommelsbach, en compagnie du club autrichien de Hörbranz.

En 1991, le retrait de quelques joueurs de 1er plan, et une fin de saison chaotique vont faire chuter l’équipe 1 en départementale.

Il ne reste plus que quelques adultes :C.Schwarz, J.P.Geiger, Daniel Lehoux entre autres, et tout un groupe de jeunes.En 1992, faute de relève parmi les dirigeants, le club cesse ses activités sportives et ne fonctionne plus qu’au minimum, avec une section « loisir ».

Cette traversée du désert va durer jusqu’en 1998.René Burglin va prendre la présidence et relancer l’activité sportive

 

La restructuration , avec et pour les jeunes

Il va  aussi ouvrir un créneau à un sympathique trio de pensionnaires de l’établissement St André, dont 2 sont encore présents et jouent régulièrement en championnat : Vincent Frey et Georges Le Clair.

Petit à petit le club se restructure.

Une nouvelle réglementation permettant à un joueur membre d’un club AGR de disputer un championnat « LATT » dans un autre club va favoriser l’arrivée de plusieurs joueurs de la vallée, et de Husseren en particulier.

De même, quelques thannois vont intégrer les clubs AGR limitrophes. Le partenariat est lancé. Le Thann TTC va retrouver une partie de son standing passé et regrimper petit à petit les échelons départementaux de la LATT.

En 2004, Laurent Schwarz prend la présidence, et l’a encore à ce jour.

En 2007, bref retour d’une année en régionale 3

En 2008, les arrivées d’Olivier Vargenau et de Patrick Perez-Carillo vont donner une meilleure homogénéité à l’équipe fanion.

La famille Legrand prend en charge avec beaucoup d’efficacité le créneau « loisir » qui rassemble un bon noyau d’une douzaine de joueurs.

Cette même année, Laurent Schwarz remporte le titre de champion d’Alsace par classement en série 40à50.

La bonne santé du club, les ambitions sportives portées par un comité dynamique, sans compter sur l’amélioration importante des structures sportives grâce au soutien de la Ville de Thann , vont générer la venue au Thann TTC de joueurs talentueux : Raphaël Klein, Patrick Luront, Christophe Anger, puis, plus récemment, Yves Ancel et Olivier Philippe.

Avec tout ce beau monde, le tennis de table thannois a retrouvé son lustre, et l’équipe fanion va atteindre, au terme de la saison qui vient de s’achever, la régionale 2 .

A cela il faut ajouter la superbe accession de l’équipe 2 en départementale 1, et l’inscription de 6 équipes, un record !, dans les différents championnats,  et 2 équipes de jeunes

Cette saison 2010-2011 restera sans doute l’une des plus belles du Thann TTC !

La barre est à présent très haute, et demande de plus en plus de moyens, tant financiers  qu’humains, et les investissements de plus en plus lourds !

Malgré tout, les ambitions demeurent, et les actions futures sont sur les rails :

Montée de l’équipe fanion parmi l’élite régionale, faire progresser d’un échelon les équipes de départementale, inciter les membres à s’investir dans l’encadrement sportif ou l’arbitrage, accentuer l’école de tennis de table, création d’une section de baby-ping pour les enfants de 4 à 7 ans, essayer de rebâtir une section féminine qui manque cruellement, continuer à participer à l’organisation de manifestations sportives de la LATT

2013-2014 verra le club, présidé par Tristan Klethi, prendre une décision rarissime et courageuse suite à différents évènements qui vont perturber la vie du club : rétrograder l’équipe fanion, qui venait pourtant de terminer dans le haut de la régionale 2, au niveau départemental !

Le départ de plusieurs joueurs de 1er plan va contraindre le comité à revoir les ambitions sportives à la baisse, et surtout, à développer une politique intensive vers les jeunes, avec une section « baby-ping »génératrice de nouvelles pousses.

Actuellement 4 équipes tournent en championnat départemental, ainsi qu’une équipe de poussins/benjamins.

A signaler également, la participation d’un groupe d’une quinzaine de « séniors » , ainsi qu’une section « loisirs » dirigée par M.Emmanuelle et Christophe Legrand